PRODUCTIONS PHOTOGRAPHIQUES DOCUMENTAIRES
  Gens de terre, la nouvelle Europe  
 

Photographe
Didier Lefèvre

Je suis arrivé à Jihlava un soir de l'automne 2003,
après avoir délicieusement traîné une bonne partie de la journée à Prague.
J'ai demandé une chambre dans un ancien cloître transformé en hôtel.
Au petit matin, un épais brouillard recouvrait le paysage.
J'ai parcouru la campagne avant de me rendre à Sasov, chez Josef Sklenar.

 
  _______________________________________________________________________________________  
 
R é p u b l i q u e T c h è q u e

Cliquer sur la carte pour choisir un pays

                   
 
 
   
   
   
   
   
   
   
 
 
                   

 

 

Famille Sklenar

Ici, tout le monde l'appelle Pepa.

Pepa est un écologiste convaincu, il élève des porcs, des vaches, des moutons et des chèvres. Quelques chevaux aussi. Il possède 70 hectares de terres cultivables et en loue 400. Tout est conçu pour une production selon les normes "Bio" européennes.
A 35 ans, il gère son exploitation avec sagesse. Il déplore le temps passé assis à son bureau plutôt qu'aux champs ou dans ses étables. Son téléphone portable sonne en permanence, de la poche ventrale de sa combinaison il sort un cahier d'écolier sur lequel il note tout, barrant au fur et à mesure les tâches effectuées.

Et dans les champs, il me parle de Socrate.

A ce jour, j'ai effectué quatre séjours à Sasov, retrouvant avec plaisir la famille de Pepa et ses employés, à des saisons différentes.

 

Pepa fait travailler des ouvriers agricoles ukrainiens qui ne craignent pas les hivers rigoureux, et l'été venu, il utilise des moissonneuses "communistes" (au moins 40 ans d'âge…) qui tombent régulièrement en panne au point qu'il a fini par en acheter une spécialement pour approvisionner les autres en pièces détachées.

L'été 2005 a été très pluvieux. Du coup, les moissons ont pris du retard. J'arrive chez Pepa le jour de septembre consacré à la journée portes ouvertes "Bio agricultural day". Le soir, la fête se termine en compagnie d'un porc et d'un mouton, biologiquement élevés et savamment assaisonnés.

Depuis mon premier séjour, la République Tchèque est entrée dans l'Europe. La paperasse s'est instantanément amoncelée, les subventions arrivent lentement, des rumeurs de magouilles circulent déjà… Mais Pepa est un européen convaincu.

___________________________________________________________________________________