PRODUCTIONS PHOTOGRAPHIQUES DOCUMENTAIRES
  Gens de terre, la nouvelle Europe  
 

Photographe
Rémy Artiges

L'exploitation fait 100 hectares, dans une région d’élevage,
plutôt prospère qui représente un peu la bonne moyenne
de ce qu’est l’agriculture en Lettonie
.

 
  ______________________________________________________________________________________  
 
L e t t o n i e
Région de Valmira, au nord
 

 

Cliquer sur la carte pour choisir un pays

 

 
 
  Lettonie - août 2003
  Lettonie - août 2003
  Lettonie - août 2003
  Lettonie - août 2003
  Lettonie - août 2003
  Lettonie - août 2003
     
 

Famille Karkls

Le fils Kaspars 35 ans, le père Andrew 59 ans.

Kaspars, ancien ingénieur en électro-mécanique qui travaillait en kolkhoze, passe à l’agriculture au moment de l’indépendance, par esprit de patriotisme. En effet face à la pénurie de nourriture, il décide de devenir agriculteur pour produire et pallier ce manque. Il teste plusieurs types de productions et finit, il y a 5 ans, par se spécialiser dans le lait.

Il possède 58 vaches Holstein, produit 1500l/j. Il s’endette, pour jouer le jeu de l’entrée dans l’UE (mise aux normes…) et le fait par conviction. Il a une employée, Maya qui est vachère et son voisin Andrew vient lui donner un coup de main, notamment au moment des vêlages.

Il espère que le prix du lait va monter et que les taux de crédit vont baisser ! Il a peur des migrations liées a l’ouverture des frontières. Son père est responsable de la coopérative laitière crée par la Chambre d’agriculture du Loiret qui gère un programme de développement dans les trois pays baltes depuis une dizaine d’années.

 

Un couple de retraités Edgard et Rita, 66 et 64 ans qui espèrent vivement que leur petit-fils Girts, 20 ans, va reprendre l’exploitation. Il fait des études de paysagiste.

Rita récupère ses terres en 1992 ; elle a toujours habité dans la maison, mais travaillait avec son mari au kolkhoze. Leur fille 42 ans est pompiste, leur gendre est pompier.

Ils ont 11 hectares de champs, 10 hectares de bois, 4 vaches qu’ils font paître au piquet. Ils vivent en auto suffisance avec une retraite de 150€ par mois et la vente de 80 litres de lait par jour. Ils ont un peu de matériel agricole qu’ils prêtent aux voisins.

Rita est très positive sur l’entrée de son pays dans l’ Europe.

___________________________________________________________________________________